Arrivant en deuxième vague à Jig, la 56e brigade d'infanterie a pour objectif de capturer Bayeux et une crête adjacente, coupant ainsi la Route Nationale 13 entre Caen et Bayeux, compliquant l'acheminement de renforts allemands. Ils permettent de se rendre compte de l’aspect titanesque de l’opération Overlord, qui dura des mois entiers. Des bombardements de la Royal Air Force purent endommager la batterie de Longues-sur-Mer. Au moins un des deux bataillons de conscrits du 716e a fui. Gold Beach n’est autre qu’un nom de code donné par les Alliés. Environ 25 000 hommes y ont débarqué le jour J. Espace Robert Kiln, canon automoteur Sexton, Monument en mémoire des régiments d’artillerie de la 50th Northumbrian Infantry Division. L'heure H pour le débarquement à Gold est prévu à 7 h 25 sur le secteur de King (50 minutes après les débarquements américains en raison des différences de marées et de relief le long de la côte)[36]. À Gold, des hommes-grenouilles découvrent que la plage entre Asnelles et La Rivière n'est pas assez ferme pour supporter le point des véhicules blindés. La ville d’Arromanches-les-Bains est libérée. Environ 4 millions de mines et 500 000 obstacles de plage ont été installés le long de la côte[3]. Les troupes anglaises nont pas de grandes difficultés à entrer dans les terres, hormis sur la zone Ouest de la plage. Le 7th Green Howards débarque à 8 h 20[39]. L’armée américaine eut beaucoup plus de difficulté à l’Ouest pour atteindre ses objectifs sur Omaha Beach. La 56e brigade avance lentement, et doit passer la nuit à moins de 2 km de Bayeux, son objectif[50]. Elle fut prise par la compagnie C du 2ème régiment du Devonshire avant midi. Cimetières militaires de la bataille de Normandie, 1ère Division SS Leibstandarte Adolf Hitler, 73e D-Day. L'unité responsable est probablement le II./Kampfgeschwader 40: sous le commandement du Fliegerführer Atlantik, basé à Bordeaux–Merignac. Le 6 juin 1944 à 7h35, les 25 000 soldats anglais de la 50ème division d’infanterie débarquèrent sur Gold Beach. La quatrième canon continue à tirer de manière sporadique dans l'après-midi et la garnison se rend le jour suivant[33]. Considérant que la supériorité aérienne des alliés rendrait difficile l'acheminement des réserves vers le front une fois le débarquement commencé, Rommel décida de concentrer ses défenses le long de la côte[6]. Gold, Sword, Juno, Omaha and Utah beaches were all in Normandy and designated to either the British, American or Canadian military forces. La 231e a pour mission de capturer Arromanches et d'établir le contact avec les forces américaines d'Omaha Beach, tandis que la 69e doit se diriger vers l'est et relier les canadiens de Juno Beach[25]. Gold Beach est le nom de code d'une des cinq plages du débarquement de Normandie le 6 juin 1944. Ces secteurs seront codés respectivement Jig et King[11]. À Gold et à Juno, le triple objectif de l'armée anglo-canadienne est de prendre Bayeux, de barrer l'axe principal Bayeux-Caen à tout char allemand et d'opérer la jonction avec les Américains à Port-en-Bessin. Le Major P. M. Donnell prend temporairement en charge le commandement jusqu'à ce que Phillips et les commandos restant les rejoignent vers 14 h sur la route Meuvaines-Le Carrefour après avoir été séparés. Le contournement du point d'appui est rendu compliqué par les mitrailleuses, les mines et les barbelés[54]. Le 6 juin 1944 à 7h35, les 25 000 soldats anglais de la 50ème division dinfanterie débarquèrent sur Gold Beach. L'infanterie est forcée d'utiliser la digue pour se mettre à couvert. Le nom Gold ne désigne pas une plage spécifique, mais une zone de débarquement[10]. Avec la prise des fortifications côtières, la supériorité aérienne alliée et en raison de la dispersion des troupes, la défense à l'intérieur des terres ou l'organisation de contre-attaques deviennent très difficile pour le commandement allemand[71]. Ryes est capturé vers 16h 30[62]. Le sergent-major Stanley Hollis gagne la Vicoria Cross lors de ces événements du 6 juin. Plus tard dans la journée, il sauvera la vie de 3 de ses hommes durant la tentative de détruire un emplacement d'artillerie de campagne près d'une ferme à Crépon[47]. Elle est délimitée par Port-en-Bessin à l'ouest et le hameau de La Rivière à l'est, incluant le village côtier d'Arromanches. La 352e division d'infanterie, complète avec ses 12 000 hommes, est acheminée sur la côte vers le 15 mars et renforcée de deux régiments additionnels[9]. Bien que l'armée allemande ait vu sa force et son moral grandement entamés par ses campagnes de Russie, d'Afrique du Nord et d'Italie, elle reste malgré tout une puissante force combattante. Sur la même commune, le WN 37 au lieu-dit Le Hamel est constitué d'un canon de 75mm sous casemate et d'un canon de 55mm autour du bâtiment de l'ancien sanatorium, fortifié par l'armée allemande et défendu par des hommes des compagnies 1 et 2 du I/916 régiment de Grenadiers. La 352e et la 716e divisions d'infanterie sont placées en alerte après les premiers parachutages alliés vers les secteurs de Utah et Sword Beach[68]. Le port Mulberry d’Arromanches devait initialement avoir son jumeau à Omaha Beach. Une douzaine de Armoured Vehicle Royal Engineers (AVREs) est transformée en bobbins pour surmonter le problème en déployant un rouleau de revêtement sur la plage afin de faciliter la sortie des chars[16][17]. Au soir du 6 juin 1944, 26 Heinkel He 177 bombardiers lourds équipés de missiles guidés anti-navires attaquent les convois au-dessus de la Normandie, dont le secteur de Gold. Ce jour marqua le début de la bataille de Normandie. Les réserves incluent la 2e, 21e et 116e divisions de Panzer[4][5]. Fin de la bataille de Normandie et libération de l'Ouest. La 69e brigade sécurise le flanc est et à la tombée de la nuit, établit le contact avec les forces canadiennes de Juno[50], À Jig, la première vague d'infanterie (le 1st Dorsetshires et le 1st Hampshires de la 231e brigade) débarque à 7h25 et se retrouve immédiatement sous le feu allemand, dont le canon de 75 mm au Hamel. Il reste des morceaux de composants du port artificiel d'Arromanches, construit a partir du 9 juin, ainsi que de nombreux vestiges de fortifications. Les chars amphibies ainsi que les chars Centaur qui étaient supposés arriver avant l'infanterie sont retardés par la forte houle et n'arrivent que vers 8h 00. Le bombardement de la Normandie débute aux alentours de minuit avec plus de 2 200 bombardiers britanniques et américains attaquant leurs cibles le long de la côte ou à l'intérieur des terres[29]. Cinq de leurs LCA coulent du fait des obstacles ou du feu ennemi, au prix de 76 hommes tués ou blessés. La côte normande se trouvait donc divisée entre Able à l'ouest d'Omaha Beach et Rodger sur l'extrémité du flanc est. La zone de débarquement de Gold est assignée au Lieutenant-Général Gerard Bucknall et son 30e corps d'armée, avec la 50e division d'infanterie du Major-Général Douglas Graham comme division d'assaut[18]. Kompanie/736. Le Kampfgruppe Meyer (groupe de combat Meyer), fort de 2 700 hommes et stationné comme réserve divisionnaire près de Bayeux, est envoyé pour traiter les parachutages en arrière d'Utah. Le 5th East Yorkshires, avec l'aide des plusieurs tanks, passe le reste de la matinée à nettoyer les maisons fortifiées de La Rivière, au prix d'une perte de 90 hommes, dont 6 officiers[41][42]. 47 Commando doit également débarquer sur Gold avec la mission de s'infiltrer vers l'ouest et capturer Port-en-Bessin[11]. En raison d'erreur de navigation et des forts courants, les deux régiments arrivent plus à l'est que prévu. Le 2nd Devons débarque à 8h15, alors que la plage est toujours sous le feu allemand. Le plan d'origine prévoit la mise à l'eau de 38 chars amphibies depuis leurs landing craft tank (LCT) à 4 600 mètres de la plage. Le 8 juin, Port-en-Bessin est transformé en port pétrolier. Les pièces préfabriquées en Grande-Bretagne sont amenées jusqu’aux côtes normandes afin de servir de point de ravitaillement pour les troupes alliées. Rejoint par des éléments du 1st Hampshires et couvert par l'artillerie navale, il prend Arromanches en fin d'après-midi[33]. Dégager les sorties de plage se fait difficilement, certains chars étant embourbés ou endommagés par les mines. La plage débouche sur des terrains marécageux qui donnent sur un arrière-pays alternant entre des champs ouverts et du bocage qui se densifie au fur et à mesure de la progression dans les terres[12].